Anglo-Norman Correspondence Corpus

Letter: Cantuarienses-366

Sender:Prior Richard
Addressee:John Laung
Date:24th July 1331
 
Sample:Literae Cantuarienses: the letter books of the monastery of Christ Church, Canterbury Edited by J. Brigstocke Sheppard. (1887-1889 :London : Eyre & Spottiswoode)
Volume:Vol. I
Page:376



Salutz en Dieu. Il vous sovyent bien coment le jugement du mareys de Lydene, passa nadgeres devant Sire Johan de Ifeld et vous, Justices del dit mareys, et coment le Baillif et les jures ove les seignurages furent chargez par vous, qe ceo qe feut ordine feut parfait deynz le Assumption Nostre Dame proschein suyant, sur greve peyne. Sachetz qe nous fumes le jour de la Magdeleyne sur le leu, et veymes laa la walle, qest commence a noz coustages, en de-faute del Baillif et des culours del dit mareys ; et meismes le jour avyemes ove nous a Estry amaunger bien avynt des meillours de la ville de Sandwyz, et moult des eux nous conseillerent qe nous duissoms a vous conseiller de cestes choses; kar acuns des seignȘurages font deleys, par quey la charge choira tout sur nous. Et sur ceo, si vous puissez faire tant qe Robert Brun de Sandwyz, qest nostre amy, feut par vous assignez en aide a destreindre, en defaut del dit Baillif del dit mareys, il freit en bref temps faire lever qantqe feut ajugge devant vous par les jurours avantditz. Et si nous ne puissoms mye aler tel chemyn, qe vous voudrietz procurer, si vous veiez qil fait afaire, qe le Conestable de Douvre nous aidast a destreindre, si mester soit; mais nous ne voudrioms mye qe le Souz-Conestable fuist appellez an conseil, ou se entremait de ceste busoigne. De ceste chose vous prioms de quer qe vous pensez, et par le portour de cestes, nous certifiez ceo qe fest meux afaire; kar nous dotoms de estre suppris par ascunes des seignurages maliciosement par envye. A Dieu.
Hold the cursor over a tag to view its description or view the full tagset.


Salutz en Dieu. Il{3+SG+WK+IMP+SBJ} vous{2+PL+NEU+DIR+OBJ+VF} sovyent bien coment le jugement du mareys de Lydene, passa nadgeres devant Sire Johan de Ifeld et vous, Justices del{CON} dit{ADJ+MA+TMA} mareys, et coment le Baillif et les jures ove les seignurages furent chargez par vous, qe ceo qe feut ordine feut parfait deynz le{MA+TFE} Assumption Nostre Dame proschein{ADJ+MA+TFE} suyant{ADJ+MA+TFE}, sur greve peyne. Sachetz qe nous{1+PL+NEU+SBJ} fumes le jour de la Magdeleyne sur le leu, et veymes laa la walle, qest commence a noz coustages, en de-faute del{CON} Baillif et des{CON} culours del{CON} dit mareys ; et meismes le jour avyemes ove nous a Estry amaunger bien avynt des{CON} meillours de la ville de Sandwyz, et moult des{CON} eux nous{1+PL+NEU+DIR+OBJ+VF} conseillerent qe nous{1+PL+NEU+SBJ} duissoms a vous{2+PL+NEU+PREP+OBJ+VF} conseiller de cestes{ADJ+FE+TFE} choses; kar acuns{ADJ+MA+TMA} des seignȘurages font deleys, par quey la charge choira tout{ADJ+MA+TFE} sur nous. Et sur ceo, si vous{2+PL+NEU+SBJ} puissez faire{INF+RE+TRE} tant qe Robert Brun de Sandwyz, qest nostre amy, feut par vous{2+PL+NEU+SBJ} assignez en aide a destreindre{INF+RE+TRE}, en defaut del{CON} dit Baillif del{CON} dit mareys, il{3+SG+WK+SBJ} freit en bref{ADJ+MA+TMA} temps faire{INF+RE+TRE} lever qantqe feut ajugge devant vous par les jurours avantditz{ADJ+MA+TMA}. Et si nous{1+PL+NEU+SBJ} ne puissoms mye aler tel{ADJ+MA+TMA} chemyn, qe vous{2+PL+NEU+SBJ} voudrietz procurer, si vous{2+PL+NEU+SBJ} veiez qil fait afaire{INF+RE+TRE}, qe le Conestable de Douvre nous{1+PL+NEU+DIR+OBJ+VF} aidast a destreindre{INF+RE+TRE}, si mester soit; mais nous{1+PL+NEU+SBJ} ne voudrioms mye qe le Souz-Conestable fuist appellez an conseil, ou se entremait de ceste{ADJ+FE+TFE} busoigne. De ceste{ADJ+FE+TFE} chose vous{2+PL+NEU+DIR+OBJ+VF} prioms de quer qe vous{2+PL+NEU+SBJ} pensez, et par le portour de cestes, nous{1+PL+NEU+DIR+OBJ+VF} certifiez ceo qe fest meux afaire{INF+RE+TRE}; kar nous dotoms de estre{INF+RE+TRE} suppris par ascunes des seignurages maliciosement par envye. A Dieu.

Choose Letter