Anglo-Norman Correspondence Corpus

Letter: Kellawe-295

Sender:Richard Kellawe, Bish of Durham
Addressee:John Waryn coroner of Sadberge
Date:23rd Feb. 1313
 
Sample:Registrum Palatinum Dunelmense Vol. 1, ed. T. Hardy, Rolls Series 62, Longman, London , 1873.
Volume:
Page:295



Richard par la suffrance de Dieu evesqe de Duresme, a Jahan Waryn, son corouner de Sadbergh, saluz. Come nous eoms certeinement entendu qe nostre seigneur, le roy d'Engleterre, eut defendu tourneymentz, burdiz, justes, et autres feez d'armes denicz son realme d'Engleterre, en touz les countez, tant qe lui plerra graunter qe chevalers et autres de sa terre pensent au tiels faites aler par son conge. Et eoms entendu qe une crie est faite qe chevalers volent tourneier yceco Lundy ou Mardy procheyn avant le jour de Cendres, a derlington, vous mandons q'en propre persone par tesmoignance de sis leaux hommes et frauncs de votre baillie seez yceo dymaigne a Derlington, et facez de par nous crier dire et defendre qe nul face tourneyment, burditz, justes, ne autre faite d'armes a Derlington, ne aillours denicz la fraunchise Seint Cuthbert, qe nous avoms a garder en les ewes de Tyne et de Teyse, sor peyne de forfeitoure de quant quil poient forfaire vers notre seigneur le roy et vers nous. Et mesme ceste chose soit crie et dit le Lundy procheyn avenir a la croycz en playn march de Derlington, et ensement le Mardy suant soit dit et defendu as chevalers et as gentz d'armes, qui serrunt a Derlington, de par notre seigneur le roy, et de par nous, qe nule ne tourneye ne face d'armes sauncz especial conge notre seigneur le roy. Et en tesmoignance de totes les choses susescrites vous enveoms noz lettres overtes de garant. Et vous mandoms qe vous les facez en chescun article faire et gardir si avant come vous poez. Donn a Middelham, le xxiij. jour de Februarii, l'an de notre sacre second.
Hold the cursor over a tag to view its description or view the full tagset.


Richard par la suffrance de Dieu evesqe de Duresme, a Jahan Waryn, son corouner de Sadbergh, saluz. Come nous{1+PL+NEU+SBJ} eoms certeinement entendu qe nostre seigneur, le roy d'Engleterre, eut defendu tourneymentz, burdiz, justes, et autres feez d'armes denicz son{MA+TMA} realme d'Engleterre, en touz{ADJ+MA+TMA} les countez, tant qe lui{3+SG+STR+DIR+OBJ+VF} plerra graunter qe chevalers et autres de sa{FE+TFE} terre pensent au{CON} tiels{ADJ+MA+TFE} faites aler par son{MA+TMA} conge. Et eoms entendu qe une{SG+U} crie est faite qe chevalers volent tourneier yceco Lundy ou Mardy procheyn{ADJ+MA+TMA} avant le jour de Cendres, a derlington, vous{2+PL+NEU+IND+OBJ+VF} mandons q'en propre persone par tesmoignance de sis leaux{ADJ+MA+TMA} hommes et frauncs{ADJ+MA+TMA} de votre baillie seez yceo dymaigne a Derlington, et facez de par nous crier dire{INF+RE+TRE} et defendre{INF+RE+TRE} qe nul face tourneyment, burditz, justes, ne autre faite d'armes a Derlington, ne aillours denicz la fraunchise Seint Cuthbert, qe nous{1+PL+NEU+SBJ} avoms a garder en les{UNC} ewes de Tyne et de Teyse, sor peyne de forfeitoure de quant quil{3+PL+WK+SBJ} poient forfaire{INF+RE+TRE} vers notre seigneur le roy et vers nous. Et mesme ceste{ADJ+FE+TFE} chose soit crie et dit le Lundy procheyn{ADJ+MA+TMA} avenir{INF+IR+TIR} a la croycz en playn march de Derlington, et ensement le Mardy suant soit dit et defendu as chevalers et as{CON} gentz d'armes, qui serrunt a Derlington, de par notre seigneur le roy, et de par nous, qe nule ne tourneye ne face d'armes sauncz especial conge notre seigneur le roy. Et en tesmoignance de totes{ADJ+FE+TFE} les choses susescrites vous{2+PL+NEU+IND+OBJ+VF} enveoms noz lettres overtes de garant. Et vous{2+PL+NEU+IND+OBJ+VF} mandoms qe vous les{3+PL+WK+DIR+OBJ+VF} facez en chescun{ADJ+MA+TMA} article faire{INF+RE+TRE} et gardir{INF+IR+TER} si avant come vous{2+PL+NEU+SBJ} poez. Donn a Middelham, le xxiij. jour de Februarii, l'an de notre sacre second{ADJ+MA+TMA}.

Choose Letter